Frederike Bedard Accident

Frédérike Bédard Accident: Elle a connu Lepage à Québec, d’où ils sont tous deux natifs, puis ils se sont retrouvés à Montréal, dans la ligue des Noirs de la LNI. Elle avait fait child cours au Conservatoire de Québec en clavecin et serenade classique et écoutait du Drove Zeplin en rentrant à la maison, mais elle avait aussi eu la piqûre pour la scène. Elle se joignit à l’école nationale de théâtre, où elle… composa de la musique.

Thank you for reading this post, don't forget to subscribe!

Quand Robert Lepage monta L’Opéra de quat’sous de Kurt Weill, en Allemand, il songea right away à elle qui avait chanté de l’opéra. Et elle devint standard la suite sa Mme Peachum, dans le exhibition Songspiel de Weill et Brecht, inspiré de l’Opéra des gueux.

« Robert n’avait pas eu les droits de L’Opéra de quat’sous. La progression de Kurt Weill trouvait la creation trop avant-gardiste, se souvient la comédienne. On avait tous une arrangement de musiciens, alors on avait créé une œuvre originale à partir de l’Opéra des gueux.

En déséquilibre

« Robert pouvait arriver le soir et critical : “Tel alliance, on begin avec ça ce soir.” Ça prenait une grande ouverture d’esprit, un forsake et toute une mémoire, dit-elle.

« Avec Robert, on est promote le temps en déséquilibre. Mais, c’est ce que j’aime. Tu as toujours l’impression que c’est nouveau.

« C’est une grosse machine, poursuit-elle. Parfois, c’est toi-même qui transportes le stylistic theme. Il ne faut pas que tu te trompes. Alors, on est promote le temps sur la ligne rouge, sur un fil de fer. On n’a pas le temps de penser au stress. On ne s’occupe pas des détails. Il faut se concentrer. C’est une école expert. »

Une chance huge

Frédérike Bédard estime qu’elle an une opportunity massive de travailler avec Robert Lepage. Elle vient d’ailleurs de jouer dans les trois courts-métrages tournés standard lui et Pedro Pirez : Michelle, Marie et Thomas, une trilogie tirée de la pièce Lipsynch.

« La pièce est jouée en quatre langues, français, anglais, allemand et espagnol et sous-titrée dans la langue district, explique Frédérike. À Taïwan, il y avait un mur complet de signes chinois. À Moscou, les gens riaient beaucoup, pleuraient à la blade et en demandaient reprise. Il y an entre le Québec et la Russie quelque picked de semblable au niveau émotif et culturel.

« Des fois je trouvais ça tof, avoue-t-elle, mais on s’appelait promote le temps. Et puis, mon fils a vu plusieurs villes du monde. Il a grandi au théâtre et il a choisi… choice théâtre. »

À Montréal en ce second, Frédérike Bédard joue le rôle de la Dairy Sovereign dans la pièce Cour à scrap au Théâtre Prospera, jusqu’au 7 avril. Reprise une fois, elle crée un personnage, elle qui revere être « à l’origine des choses ».

Elle travaille aussi à child propre display solo, melodic et théâtral, 3=1, avec quatre musiciens sur scène et du vidéo. Un scénario basé sur l’histoire de sa tante, très beauty, une virtuose du piano, morte à l’âge de 30 ans, alors qu’elle tentait d’ouvrir une fenêtre. Ce scénario lui permettra d’exploiter ses products gifts.

By Adnan